Comment pouvons-nous aider?

Mythe: La Société de l'aide à l'enfance d'Ottawa retire les enfants de leur famille.


Vérité: La Société de l'aide à l'enfance d'Ottawa travaille d'abord et avant tout pour préserver l'unité familiale. En 2015, dans plus de 90% des situations, le travail a été fait au sein de la famille pendant que l'enfant restait à la maison.


La capacité de la personne responsable
 peut être douteuse lorsque cette dernière démontre, ou a déjà démontré, des caractéristiques indiquant que l’enfant serait à risque de subir des mauvais traitements, sans intervention. Ces caractéristiques incluent des antécédents de mauvais traitements ou de

négligence à l’égard d’un enfant, ne pas être en mesure de protéger un enfant contre des mauvais traitements, des problèmes comme la consommation de drogue ou d’alcool, des troubles de santé mentale ou des aptitudes limitées à s’occuper d’un enfant.

L’abandon ou la séparation surviennent lorsqu’un enfant a été abandonné, que le parent d’un enfant est décédé ou que le parent d’un enfant n’est pas disponible pour exercer ses droits de garde sur l’enfant et qu’il n’a pas pris les mesures suffi santes relativement aux soins et à la garde de l’enfant. L’abandon ou la séparation surviennent aussi lorsqu’un enfant est placé à l’extérieur du domicile, et que le parent refuse ou n’est pas en mesure d’assumer à nouveau la garde de l’enfant et de lui fournir des soins.

L’exposition à la violence au foyer survient lorsqu’un enfant est exposé directement ou indirectement à des mauvais traitements physiques, sexuels, affectifs ou psychologiques entre d’actuels ou d’anciens partenaires intimes ou époux. L’exposition inclut le fait de voir ou d’entendre des actes violents, de voir des blessures connexes, ainsi que d’être informé de la violence.

 

boy holding adults hand