Rapport annuel 2020-2021 de la SAEO

« Notre réaction à l’éclosion inattendue de la COVID-19 témoigne de la rapidité avec laquelle nous pouvons nous mobiliser pour nous entraider et composer ensemble avec une crise majeure. Dans un monde qui ne savait trop comment réagir, nos valeurs, notre mission et notre vision nous ont inspirées et ont permis à notre personnel de se concentrer sur les besoins immédiats et de soutenir les personnes les plus vulnérables de nos communautés. »

- Kelly Raymond, directrice générale

 

Une année d’innovation et d’adaptation

Tout au long de la dernière année, nous avons fait face aux divers défis liés à la COVID-19 tout en respectant notre engagement envers l’atteinte de résultats équitables et l’excellence du service pour les enfants, les jeunes et les familles de notre collectivité. Grâce au dévouement du personnel et des partenaires communautaires, nous avons pu garder la cadence de notre Plan stratégique 2020-2025 tout en composant avec les exigences découlant de la pandémie.

Ce rapport annuel souligne les nombreuses innovations prometteuses que nous avons mises en œuvre pour mieux répondre aux besoins des familles d’Ottawa pendant cette période difficile et à l’avenir.

Lire notre Rapport annuel 2020-2021

                                                                                                            Rapport Annuel

 

Faits saillants

Excellence et innovation. Nous avons créé le modèle du programme d’apprentissage en petits groupes pendant la pandémie afin de tenir compte des répercussions de l’apprentissage à distance chez les élèves. Ce programme a été essentiel au bien-être et à la réussite scolaire de plus de 140 jeunes pris en charge. Les taux d’obtention de crédits au secondaire ont augmenté de 12 % chez les élèves dont le besoin de soutien était le plus criant. Lire le communiqué de presse.

Équité, diversité et inclusion. Nous avons mis en œuvre un programme pilote dans le cadre d’un nouveau processus de consultation ayant trait aux cas pour les familles noires bénéficiant de services de protection. Dans le cadre de ce nouveau modèle, on reconnaît que la culture et l’identité des familles représentent des éléments essentiels à une collaboration fructueuse en matière de services. Depuis la mise en œuvre de ce projet pilote, aucun enfant ni jeune noir n’a été pris en charge dans les unités visées par ce projet pilote.

Réconciliation. Cette année, la SAEO a financé un poste à Minwaashin Lodge; la titulaire est chargée d’intervenir auprès des familles des Premières Nations, inuits et métis qui bénéficient des services de la SAEO et de Minwaashin afin que des mesures de soutien adaptées à la culture soient offertes. Depuis février 2021, 22 familles ont profité de cette nouvelle ressource et ont déclaré qu’elles étaient plus à l’aise de travailler avec un membre du personnel de Minwaashin qu’avec une intervenante non autochtone de la SAEO.

Partenariats et collaboration. En 2021, la SAEO a collaboré avec les Muslim Family Services of Ottawa (MFSO) et le Ottawa Muslim Community Service (OMCS) pour soutenir les familles musulmanes en organisant des activités d’affirmation culturelle et spirituelle. Par exemple, nous avons participé à la collecte et à la distribution de provisions pour aider les familles musulmanes à célébrer l’Aïd-al-Fitr et l’Aïd-al-Adha.

 

2020-2021 en chiffres

  • Enfants et jeunes pris en charge : Le nombre moyen d’enfants et de jeunes pris en charge a diminué de 5 % au cours de la dernière année et de 20,6 % au cours des cinq dernières années.
  • Recours aux soins de groupe : Le recours aux soins de groupe est passé de 12 % à 11 % au cours de la dernière année.
  • Soins et soutien continus aux jeunes : Les services offerts aux jeunes dans le cadre du programme de soins et de soutien continus pour les jeunes (SSCJ) ont augmenté de 3 % par rapport à l’année précédente.
    • Cette hausse s’explique en grande partie par la décision du ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires qui, pendant la pandémie de COVID-19, a imposé un moratoire sur l’obligation de cesser de soutenir les jeunes qui atteignent l’âge limite. Cette période de transition prolongée permet aux jeunes pris en charge de continuer de bénéficier d’un soutien et de services uniformes pendant cette période particulièrement difficile.
  • Services fournis par des proches En mars 2021, le nombre de placements auprès de proches a augmenté de 7 % par rapport à l’année précédente.
    • Lorsqu’un placement hors domicile s’impose, il est préférable de confier la garde à des proches plutôt que de recourir à des services d’accueil comme le placement en famille d’accueil ou les soins de groupe, dans la mesure du possible. Les services fournis par des proches permettent aux enfants et aux jeunes d’être pris en charge par une personne de leur réseau social existant et leur offrent un sentiment de sécurité et d’appartenance tout en maintenant des liens plus solides avec leur famille, leur culture et leur collectivité.

 

L’utilisation par défaut du féminin dans le présent document s'inscrit dans le cadre d'une expérience linguistique axée sur l’équité que mène la Société de l’aide à l’enfance d’Ottawa.